Le Serengeti de jour

Un paysage infini

Formé à l'origine par l'activité volcanique, le Serengeti possède un paysage varié qui comporte de vastes prairies dans le sud, de la savane parsemée d'acacias au centre, de prairies et de forêts au nord, et de plaines boisées à l'ouest.

Le nom "Serengeti" vient du mot Maasai 'siringet' qui signifie "grand espace ouvert" ou "les plaines sans fin". Le Serengeti désigne une région de 30000 km² d'Afrique de l'Est. Environ 80% de la surface du Serengeti se trouve dans les frontières de la Tanzanie, les 20% restant faisant partie du Kenya.(Télécharger la carte en haute définition)

La région comporte diverses réserves naturelles protégées et contrôlées : Le Parc national du Serengeti, la Réserve Ngorongoro, la Réserve de gibier de Maswa, les zones contrôlées de Loliondo, Grumeti, et Ikorongo, la Réserve nationale Maasai Mara au Kenya. Bien entendu, ces zones attirent de nombreux touristes. Le Parc national du Serengeti accueille à lui seul plus de 90000 touristes chaque année !

Des herbivores partout

Le Serengeti abrite des millions d'herbivores (animaux se nourrissant de plantes), dont 30 espèces de grands herbivores. En dépit de la grande variété d'animaux qui y vivent éparpillés, le Serengeti est surtout célèbre pour ses grandes concentrations de gnous, de gazelles de Thompson et de zèbres. Toute la journée, ces herbivores sillonnent le pays, broutant et se reposant et gardant un oeil ouvert pour repérer les prédateurs qui pourraient rôder aux alentours.

un troupeau d'herbivores

Parmi les énormes populations de gnous, de gazelles et de zèbres vivent certains des plus grands herbivores d'Afrique : hippopotames, éléphants et rhinocéros. Elephants et rhinocéros ont cependant été chassés pendant des années et leur nombre a énormément baissé, aussi les deux espèces sont-elles désormais ées.

Un festin de carnivore

Le Serengeti est un paradis terrestre pour les carnivores, avec les millions de proies qui errent dans les plaines et les forêts. C'est principalement à l'aube et au crépuscule que ces prédateurs partent chasser la proie qui deviendra leur prochain repas. Ces carnivores éliminent en priorité les animaux faibles ou malades, et contribuent donc à la bonne santé de l'écosystème.

Le lycaon est l'un des chasseurs les plus efficaces du Serengeti, au point qu'il est rare qu'une proie choisie réussisse à s'échapper. Cette réussite est en grande partie due à leur capacité à coopérer et à courir sur de longues distances à une vitesse impressionnante de 60 km/h. Les lycaons n'ont pas une très bonne image, surtout à cause de leurs attaques cruelles et agressives : ils déchirent les chairs jusqu'à ce que la proie tombe, puis la dévorent alors qu'elle est encore vivante. Mais en réalité, la manière dont les lycaons tuent leur proie n'est pas pire que celle (souvent aussi douloureuse) d'autres carnivores.

deux lycaons qui se disputent une proie

Les lycaons ressemblent aux chiens
domestiques, mais chaque patte est pourvue
de quatre orteils au lieu de cinq.

Le lycaon est toutefois une espèce en voie d'extinction. Ces animaux se font constamment tuer (au fusil ou au poison) par les fermiers, les chasseurs et même les rangers qui les considèrent comme des menaces envers le bétail et les troupeaux d'animaux sauvages. Bien que les lycaons soient protégés dans les parcs et les réserves, leur population a décliné au point que les meutes aient disparu, ce qui les place dans les espèces proches de l'extinction. Pourtant, comme tous les animaux du Serengeti, le lycaon joue un rôle essentiel dans le maintien d'un écosystème viable, si bien que sa survie est cruciale.

Des oiseaux, encore des oiseaux

Le Serengeti est riche en avifaune. En fait, plus de 500 espèces d'oiseaux y vivent, des oiseaux se nourrissant de plantes et d'insectes à ceux qui s'attaquent aux reptiles et aux animaux morts. Les oiseaux les plus remarquables du Serengeti sont probablement les autruches, les vautours et les rapaces tels que le serpentaire ou secrétaire, dont la huppe ressemble aux plumes d'oie que les clercs se glissaient jadis derrière l'oreille lorsqu'ils cessaient d'écrire.

un messager solitaire

Messager sagittaire est
un rapace dont le nom officiel
a été donné par la CINFO
à l'espèce d'oiseau le
plus souvent appelé Secrétaire.

Insectes, insectivores, et autres

Soyons réalistes, les gens ne partent pas en safari dans le Serengeti en espérant apercevoir des insectes locaux. Mais les insectes, tout comme les autres créatures, jouent un rôle dans l'écosystème : pour commencer, ils fournissent de la nourriture aux insectivores. Parmi les plus utiles, on compte les bousiers, les sauterelles, les termites, les papillons et les fourmis.

un bousier qui fait une boule

Un bousier

Le pangolin, à l'aspect extravagant, est protégé de la tête à la queue, et jusqu'à l'extrémité des pattes, par des écailles imbriquées comme les tuiles d'un toit. Ces écailles sont faites de poils agglutinés, comme la corne du rhinocéros; elles sont extrêment dures. Animées par des muscles peaussiers, elles se redressent en cas de danger. Leurs pointes et leurs rebords tranchants en font un système de défense efficace.

Si les pattes de derrière sont terminées par des ongles moyens, celles de devant sont armées de griffes énormes, qui sont un instrument parfait pour fouiller la terre, creuser une sape ou éventrer une fourmilière ou une termitière. En revanche, ces pattes antérieurs gênent l'animal quand il marche; il ne peut se déplacer qu'en s'appuyant sur la face externe de ses pieds de devant, alors que ses pieds de derrière se posent normalement à plat.

un pangolin

Un pangolin

Se rattachant très profondément dans sa poitrine, sa langue mesure la moitié du corps entier, tête comprise. PAr sa petite bouche, l'animal peut la projeter à l'extérieur à une distance égale pour capturer, grâce à l'épais mucus qui la recouvre, les termites et les fourmis dont il se nourrit.

Le cycle du Serengeti continue

Le cycle de la vie continue dans le Serengeti. Alors que la nuit tombe, certains animaux se mettent à l'abri en espérant ne pas se trouver sur le chemin de l'un des prédateurs nocturnes alors qu'ils se reposent avant d'affronter une nouvelle journée dans le Serengeti. Pour d'autres, le crépuscule marque le début de la journée. Tous ces animaux, proies et prédateurs, jouent un rôle essentiel dans la vie et la santé du Serengeti.

 

Un peu de lecture:

Serengeti par Lisa et Sven-olof Lindblad
Etonnants voyages - Les migrations animales

Pour plus d'informations , consultez :

éléphants dans le parc du Serengeti

Les éléphants ingèrent cinq pour cent de leur masse corporelle en nourriture chaque jour. La plus grande partie est déféquée sans être digérée, répartissant ainsi dans le Serengeti des graines prêtes à germer.

Tête d'un hippopotame dans l'eau dans le parc du Serengeti

Les hippopotames passent la plus grande partie de leur temps dans l'eau. Ils ont l'air contents mais ne vous approchez pas : les hippopotames sont étonnamment agressifs.



gazelle de thomson

Si elle n'est pas aussi courante que la gazelle de Grant, la gazelle de Thompson est exceptionnellement alerte et dotée de sens aiguisés : des caractéristiques qui aident ce petit ongulé à survivre dans les plaines.

Un hippopotame peut manger jusqu'à 45 kg d'herbe par nuit.

rhinoceros qui se roule dans la boue

Les rhinocéros, comme les éléphants, ont une peau très sensible. Pour se protéger du soleil et des insectes, ils aiment passer du temps dans la boue.



un pancolin

Le pangolin que l'on trouve au Kenya et en Tanzanie est un bon creuseur, ce qui lui permet d'ouvrir les termitières facilement. Les pangolins préfèrent la quantité qu'ils peuvent trouver dans une termitière mais ne dédaignent pas les fourmis qu'ils trouvent à la surface.