Les géants du Serengeti

La girafe et le rhinocéros, deux des animaux les plus remarquables d'Afrique, n'ont à première vue pas grand-chose en commun. La girafe est grande, majestueuse et douce, tandis que le rhinocéros semble menaçant avec son cuir gris, sa silhouette trapue et ses cornes proéminentes.

Et pourtant ces fascinants animaux sont similaires à bien des égards. Tous deux comptent parmi les plus grands animaux du monde. Tous deux sont des herbivores se nourrissant des herbes et de feuilles des acacias du Serengeti. Tous deux sont généralement sociables et doux, mais féroces - voire mortels - si on les menace. Et tous deux se sont adaptés d'une manière unique à la vie dans la savane africaine.

Les girafes : survivre et se reproduire dans le Serengeti

Dès sa naissance, une girafe est prête à affronter une vie sauvage et dangereuse dans le Serengeti. Comme la girafe femelle met bas debout, le girafon tombe d'une hauteur de deux mètres lorsqu'il naît. En moins d'une heure, il peut se tenir debout et téter le lait de sa mère. A 4 ans, il aura atteint une taille de 5,5 m pour un poids de 1905 kg.

Environ 58% des girafons meurent au cours de leur première année, principalement victimes d'attaques de lions, de panthères et de lycaons. Une girafe qui survit à cette première année peut atteindre l'âge de 25 ans.

Les girafes femelles et leurs petits vivent ensemble dans des troupeaux de 10 à 20 individus. Les doyennes veillent sur les girafons et les protègent du danger. Aux alentours de leur troisième année, les girafes mâles quittent leur mère pour aller rejoindre des troupeaux de célibataires. En atteignant leur maturité, ces girafes mâles partent ensuite en solitaire, passant d'un troupeau de femelles à un autre.

Une girafe mâle qui gagne un combat contre un autre mâle devient le mâle dominant du troupeau.

Les girafes mâles se mesurent au cours de joutes qui consistent à se heurter mutuellement le cou et la tête, en essayant de se donner des coups de cornes. Les vrais combats surviennent lorsqu'un mâle défie le mâle dominant d'un troupeau.

Les troupeaux de girafes se déplacent beaucoup et peuvent sillonner plus de 100 km² en quête de nourriture. Les feuilles et les bourgeons poussant en haut des acacias constituent la nourriture préférée des girafes, qui sont particulièrement adaptées à leur récolte et à leur ingestion : leur long cou met à leur portée des branches hors d'atteinte des autres herbivores. Leur langue de 46 cm et leur salive collante les aide aussi à éviter les épines d'acacia qui éloignent les autres animaux.

Les girafes sont aussi très douées pour éviter les prédateurs de la savane, a part les humains, seuls les lions et les crocodiles s'attaquent à elles. Habituellement placides, les girafes peuvent se défendre en donnant de puissants coups de pieds. Elles sont également capables de distancer de nombreux prédateurs, avec une vitesse de course pouvant atteindre près de 60 km/h.

des girafes qui courrent

Les girafes sont particulièrement vulnérables quand elles boivent. Elles doivent en effet écarter les pattes avant et baisser la tête, ce qui ne leur permet pas de voir approcher le danger. Les membres du troupeau boivent et montent la garde à tour de rôle.

De nos jours, les girafes sont assez communes dans le sud et l'est de l'Afrique, malgré une récente baisse de population. Contrairement à de nombreux animaux sauvages, leur espèce continue à survivre et à prospérer dans le Serengeti.

Le rhinocéros : la vie au bord de l'extinction

Les rhinocéros ont habité la savane africaine pendant près de 50 millions d'années. Pendant cette période, leurs mécanismes de défense, leurs habitudes alimentaires et leurs moeurs se sont affinés au point que les rhinocéros actuels sont parfaitement adaptés à la vie dans le Serengeti. A part les humains, aucun prédateur des plaines n'oserait s'en prendre à un rhinocéros adulte en bonne santé.

On trouve aujourd'hui deux espèces de rhinocéros dans le Serengeti : le rhinocéros noir et le rhinocéros blanc. Tous deux sont dépourvus de fourrure, possèdent deux cornes et n'ont pas une bonne vue, ce que compensent toutefois une ouïe et un odorat très développés leur permettant de détecter le danger. Bien que leurs noms suggèrent des couleurs différentes, le cuir des deux espèces peut sembler gris, noir, blanc ou même rouge en fonction de la boue dont ils sont recouverts.

un rhinoceros

Les rhinocéros africains sont, pour la plupart, des solitaires, mais les rhinocéros blancs forment parfois de petits groupes. Les mâles délimitent leur propre territoire avec de l'urine et des piles de crottin. Ces frontières odorantes signalent aux autres mâles qu'ils ne doivent pas entrer dans la zone. Lorsqu'un mâle en défie un autre, les deux rhinocéros se montrent mutuellement leurs cornes en tournant la tête sur le côté. Lorsqu'ils se battent, les rhinocéros utilisent leurs cornes antérieures comme des massues avant de frapper d'estoc avec la pointe.

La bouche constitue la principale différence entre les rhinocéros blanc et noirs. Les rhinocéros blancs ont de larges lèvres droites parfaitement adaptées pour brouter les herbes courtes qu'ils préfèrent. Les rhinocéros noirs ont une tête étroite en forme d'ogive avec une lèvre supérieure pointue. Cette lèvre supérieure est préhensile, et capable de saisir les branches, brindilles et fruits dont se nourrissent les rhinocéros noirs.

Les deux espèces de rhinocéros sont idéalement adaptées aux épreuves de la vie dans le Serengeti. Il existe une seule menace contre laquelle ils ne peuvent rien : les humains. Le rhinocéros noir disparaît plus vite que n'importe quel autre grand animal sur terre. En à peine 30 ans, la population a chuté de 100000 à 2500 individus. Les rhinocéros blancs ont été décimés de la même manière. Des décennies de chasse et de destruction de leur habitat ont mené ces créatures placides vers l'extinction. Malgré l'interdiction de la chasse aux rhinocéros et le fait que presque tous les rhinocéros vivent à présent dans des zones protégées, le braconnage continue pour satisfaire la demande de cornes de rhinocéros, principalement au Moyen-Orient et en Asie. Ce n'est que grâce à des efforts prolongés de protection que l'Afrique peut espérer sauver ce gentil géant du Serengeti.

 

Pour plus d'informations (en anglais), consultez :

une girafe

On trouve neuf espèces différentes de girafes en Afrique : on les distingue aux motifs de leurs robes. Les girafes sont les plus grands animaux du monde.

un rhinoceros

Les rhinocéros semblent revêtus d'une armure à cause des plis de leur cuir épais. Un rhinocéros blanc peut peser jusqu'à 3600 kg.



une girafe

Une girafe mange jusqu'à 34 kg de nourriture par jour, et passe de 16 à 20 heures par jour à manger. La nourriture des girafes contient suffisamment d'eau pour leur permettre de ne pas boire pendant des semaines si nécessaire.

une girafe

Les girafes ne s'évanouissent pas quand elles boivent grâce à des valves spéciales dans les veines de leur cou qui empêchent le sang d'affluer dans la tête.



gros plan sur une corne de rhinoceros

Les cornes de rhinocéros sont faites de kératine, tout comme les griffes, les poils et les sabots. Les rhinocéros utilisent leurs cornes, qui peuvent pousser jusqu'à une longueur de 1,80 m, pour se battre et repousser les ennemis, pour creuser en quête d'eau, de plantes et de sel, ainsi que pour casser des branches.

combat de rhinoceros

Un massif rhinocéros n'est pas à prendre à la légère sur son territoire, et il se battra pour le protéger.

un rhinoceros

Le rhinocéros blanc, aux lèvres carrées, se nourrit exclusivement d'herbe.